Martine Martin

notre spécialiste pistage utilitaire et man-trailing – inscrivez-vous pour le prochain stage de pistage, dont la date reste à déterminer

regardez, sous les yeux des juges et des instructeurs américains, cette magnifique prestation de Martine et son Darius, une piste en pleine ville, au milieu de la circulation, Darius hésite, repart, se relit, reprend sa piste, souffle un peu et, en finale, découvre le rusé traceur qui a tout fait pour brouiller sa piste !

ses compte-rendus de concours

mai 2013

1er essai en classe 1 de RU. La piste n’était pas trop compliquée. Départ dans un clairière contenant du purin et la piste en forme de U.

Jusqu’à présent, nos départs n’étaient pas supers car je ne faisais pas confiance à Darius. Je considérais que mon intuition était supérieure à la truffe de mon chien. Débile lorsqu’on fait de la RU. Mais à chaque fois je tombais dans le panneau pour l’induire en erreur. Lors du dernier entraînement, Bernard nous a concocté un départ arrière. Darius a maîtrisé la situation et a insisté malgré mon entêtement.

J’avais donc décidé de suivre Darius en aveugle. Dès le départ, Darius nous a entraîné vers le purin comme il pleuvait je vous laisse imaginer… Heureusement il a bifurqué vers un chemin à gauche. J’ai eu tout de même le temps de patauger. Il avait raison de prendre cette direction ( brave petit ,car je n’avais pas trop envie de retourner à la patauge ) car il a trouvé une chaussette à qqs mètres. Je me baisse pour féliciter mon gamin et heureux lui aussi voilà qu’il secoue la chaussette mouillée mélangée avec du purin. J’en ai pris plein la tronche ce qui a fait rire les suiveurs. Darius a du coup pris conscience de son public tel une star. Peu après, il a voulu se faire remarquer et a sauté un fossé d’une profondeur d’au moins 2 mètres ( lorsque l’on connaît ses problèmes de dos ce n’était pas malin tout de même ) Je me suis dit moi si je tombe dans le fossé je suis pas prête de remonter. Heureusement, il est revenu tel un chien volant et son regard a été vers les suiveurs. Puis il a marqué un carton d’emballage mal découpé. Je l’ai pris en main pas convaincue car il était assez proche de la chaussette trouvée. ( j’ai appris à la fin qu’il avait raison ) Il a de nouveau fait son saut à la Batman et vérifié que la foule suivait. Entre 2, il a encerclé les pieds de Bernard notre juge. Il faut dire que Bernard est son objet préféré. Après il a décidé de bosser, il faut dire que je me suis un peu fâchée. Il a trouvé le tissu suspendu à une branche.

Puis nous arrivons à la 1ère intersection et horreur je vois une clôture électrique dont les 2 fils étaient à la hauteur de la truffe de mon Titou. Je ne pouvais pas laisser mon petit tout mouillé se prendre un coup de bourre. Darius va direct dessus et je dis  » non  » le Titou tourne à gauche se dirige de nouveau vers la clôture et je lui dis  »  attention cela pique  » alors que Darius n’a pas encore appris le verbe  »  piquer  » mais c’est moins catégorique que  »  non « . Du coup, je décide de le remettre  » en application  » en longe plus courte et je lui fais sentir l’objet de référence. Il fonce vers la droite. Je suis tout en surveillant la clôture et nous trouvons un tissu. Ouf, c’est la bonne direction. A droite un champ de maïs et à gauche la vilaine clôture et évidemment le vent nous entraîne à gauche. Je lui dis donc qq fois  » attention cela pique  » lorsqu’il est tout prêt. A ce moment là je n’étais plus vraiment dans la concentration du parcours. Au lieu d’être derrière lui j’étais vers le champ de maïs. Puis nous arrivons à une intersection ou sur la gauche il y a une interruption de la clôture par une plaque d’acier au sol. Darius se dirige vers cette plaque ( c’est normal à cause du vent ). Et stupeur je vois mon Darius se contorsionner dans tous les sens. Les pattes s’enfonçaient en fin de compte dans une grille ( c’était une grille anti-sanglier ) voir photos. Je voyais avec horreur ses hanches se tordre. Sans crier mais avec une angoisse très prononcée j’ai dit  »  attention mon Titou « .Et Il est passé, je vous rassure il n’a rien eu mais c’est passé près. Du coup, je passe moi aussil a grille et je manque de me vautrer ( et pourtant je n’ai pas des pieds de danseuses étoile avec mes chaussures de rando et encore moins de sanglier). Pour tout vous dire, il était hors de question que Darius repasse cette foutue grille. Alors il a avancé puis s’est relevé mais moi j’étais  »  out  » donc je n’  » ouvrais  » pas comme il aurait fallu le faire lorsqu’il revenait vers moi. Et nous avons continué comme cela. Puis j’ai entendu Bernard dire  »  Martine c’est fini « .

Lorsque nous avons tourné à gauche vers la grille, il aurait fallu tourner à droite, la victime était dans un fossé à 50m. résultat : relevé avec 4 objets => mention assez bien.

Du coup il a fallu revenir sur nos pas et un gentil garçon a porté mon Titou au dessus de la grille de malheur. Darius a trouvé la victime en la rejoignant dans le fossé ( peu profond ) elle a eu droit a un nettoyage de peau gratuit.

Il n’y aurait pas eu cette clôture et cette grille nous aurions terminé ce parcours sans problème car c’est moi qui ne voulait pas faire marche arrière. Je suis contente car il a tout de même marqué 4 objets.