dressage défense

cyrano des daskonectes

Généralement, le particulier demande seulement que son chien soit capable de se montrer menaçant devant une agression.

Pour démarrer un chien à la défense au mordant, chez nous, quelques séances très courtes suffisent.

 Pour aller plus loin, il faut plus longtemps, et nous saurons vous emmener au plus haut niveau si vous possédez la motivation suffisante.

si vous ne savez pas quel programme sportif pratiquer,  sachez qu’il existe deux écoles de chiens de défense : l’école allemande, qui vise essentiellement à éliminer les chiens trop faibles, et l’école flamande, dont l’objectif consiste à détecter les meilleurs chiens.

Chaque école a sa propre philosophie,  chacun peut y trouver son bonheur.

 

Pour aider le lecteur, voici quelques points significatifs de comparaison

– l’école allemande, (Schutzhund – chien de défense -, le programme du Schäferhund Verein – la société allemande du chien berger allemand  – avec son avatar français, le RCI, règlement de concours international,  et son avatar toute trace, l’IPO, Internationale Prüfungsordnung) http://www.fcirci.com/reglements/Reglement%20du%20Concours%20RCI%202012_1.pdf

 – et l’école flamande, ring, mondioring, campagne. http://www.cun-cbg.com/GTR/Les_reglements/Reglement_ring_2008.doc   http://www.fci.be/circulaires/55-2010-annex-fr.pdf

Voici quelques éléments de comparaisons qui permettront à chacun de choisir quelle discipline il peut ou veut pratiquer.

MORDANT

–  en RCI,  le chien porte son collier et le maître sa laisse en bandoulière, aucun coup de feu n’est tiré, aucun appât n’est disponible sur le terrain. Le chien est disqualifié s’il mord ailleurs que sur le bras protégé par une manchette, et tous les hommes assistants doivent impérativement présenter le même travail sur l’ensemble de la planète :  dès que le chien est en prise, ils se se déplacent latéralement dans la même direction pour tous les chiens. Ils n’ont pas le droit d’esquiver le chien, ni de prendre des initiatives en fonction du chien. 

Voici les différents exercices :

1. recherche du malfaiteur caché ; aboiements à la découverte et surveillance du malfaiteur

2.  fuite ; le malfaiteur se place à 5 m,  au moment où il s’enfuit le chien doit le rattraper et le mordre, le malfaiteur continue à courir pendant 20 pas en ligne droite

3.  agression contre le chien ;  le malfaiteur charge le chien et le touche deux fois avec le bâton sur le garrot

4.  conduite du malfaiteur ;  30 pas, avec ou sans changement de direction, et à chaque fuite le malfaiteur agresse le chien 5.  attaque de face ;   depuis le milieu du terrain le malfaiteur agresse verbalement le maître, qui lance son chien, et le juge décide de la durée de la fuite latérale de l’homme  assistant.

 – en ring,  le collier et la laisse sont donnés au juge avant le début de l’épreuve, des appâts sont disséminés partout, et notamment aux endroits stratégiques des différents exercices, et le double objectif de l’homme assistant consiste à laisser le chien devant ou dedans, c’est-à-dire à tout faire pour l’empêcher de mordre, ou de décrocher en fin d’exercice. Le travail de l’homme assistant doit être extrêmement sélectif, athlétique, avec toutes sortes d’oppositions, d’esquives, de feintes, de provocations, face à des chiens qui ont le droit de mordre n’importe où.

 voici les différents exercices :

1.  défense du maître ; le malfaiteur rencontre le maître, salue, bavarde, s’éloigne de 5 m, revient dans le dos du maître, s’approche, frappe le mettre dans le dos en tirant un coup de feu, le chien mord sans ordre, s’arrête à l’ordre du maître, surveille le malfaiteur, et revient au pied sur ordre du maître

2.  attaque de face ; le chien attaque le malfaiteur armé d’un bâton et situé à une trentaine de mètres, combat pendant 15 secondes puis revient au pied du maître sur ordre

3.   attaque arrêtée ; même exercice, mais le chien doit revenir sur ordre du maître sans avoir touché le malfaiteur, le maximum des points est obtenu si le chien est rappelé à moins d’un mètre du malfaiteur

4.  attaque fuyante ;  le malfaiteur armées du bâton s’enfuit, le maître lance son chien qui doit combattre pendant 15 secondes

5. recherche du malfaiteur ; le chien découvre le malfaiteur, aboie pour appeler son maître, quand le maître est tout proche le malfaiteur s’enfuit en tirant un coup de feu, le chien doit le bloquer de sa propre initiative,  le conducteur désarme le malfaiteur, le conduit au juge, en suivant un tracé au cours duquel le malfaiteur s’enfuit à trois reprises

6. garde au ferme ; le chien attaque le malfaiteur armé d’un revolver et situé à une trentaine de mètres, il doit franchir le barrage des deux coups de feu, des menaces et des esquives, et, à la cessation, rester auprès du malfaiteur et le mordre à chacune de ces fuites, puis le maître vient désarmer le malfaiteur, se recule et rappelle son chien  sur ordre du juge

7.  garde d’objet ; le maître place son chien auprès d’un objet du genre panier, et disparaît, le malfaiteur tente à plusieurs reprises de s’emparer de l’objet, mais le chien est pénalisé s’il mord lorsque le malfaiteur est à plus d’un mètre. 

Pour la petite histoire, quand un chien fait une faute à l’exercice de garde d’objet, par exemple s’il a du mal à décrocher et à retourner à l’objet, le cynophile belge dit : « à la garde d’objet, le grand-père et l’arrière-grand-père de ce chien avaient la même faiblesse», le cynophile français dit : « à la garde d’objet, le conducteur n’est pas génial », le cynophile allemand dit : « c’est quoi la garde d’objet ? »

PLAT

 C’est le domaine des exercices d’obéissance et les sauts.

 un seul exemple suffira : pour obtenir le maximum, le chien RCI doit être capable de franchir aller-retour un  obstacle constitué de deux plans longs chacun de 1,91 m, en forme de A, dont le sommet se situe à 1,80 m du sol, et le chien  ring doit savoir escalader aller-retour un pan vertical de 2,30 m de haut. En plus, le chien de ring doit effectuer un saut en longueur qui, en réalité, l’oblige à franchir plus de 5 m.

PISTAGE

Il n’y en a pas en ring. Mais le pistage français, même en campagne, est beaucoup plus difficile.